Transition vers une alimentation responsable ou comment devenir végétarien / végétalien

Les terrifiantes vidéos qui courent sur les réseaux sociaux prouvant l’exploitation et la maltraitance des animaux ne seront pas présentées ici. Même s’il est indispensable d’avoir conscience que nous sommes responsables de notre consommation, et ne pas nier ce type d’informations, je me limite à raconter ici comment je suis moi-même devenu végétarien il y a près de 10 ans, et comment je deviens petit à petit végétalien, pas seulement pour des raisons éthiques mais aussi pour ma santé.

Adolescent, j’ai changé mes habitudes de consommation, questionnant mon impact sur ma santé et l’environnement. J’ai expérimenté une alimentation sans viande et sans poisson. Si j’étais déjà sensible à la question de l’éthique animale, c’est également pour des raisons de santé que je voulais essayer. Ayant constaté une très nette amélioration dans des prises de sang à plusieurs niveaux après quelques mois, j’ai perdu l’envie de re-consommer ces produits, loin d’être indispensables dans notre alimentation. La motivation écologique est venue en apprenant que l’élevage était l’une des causes les plus nocives à l’environnement, notamment à cause du méthane émis par les vaches élevées de façon industrielle.

L’humanité est passée de 1 à 7 millards en seulement un siècle, ce n’est pas une raison d’exiger de nos ressources un tel essor. Assumer cette évolution et changer notre mode de consommation semble être la solution.

Aujourd’hui, je ne suis pas devenu vegan strict (bien que je trouve la cause tout à fait justifiée) mais de la même façon que je suis devenu végétarien, petit à petit, j’essaie maintenant de supprimer les produits laitiers et de découvrir les alternatives végétaliennes. A nouveau, je remarque des bienfaits non négligeables sur la santé. Meilleure digestion, énergie plus positive, moins de problèmes de peau… Cela m’aide à entretenir un rapport plus sain à mon alimentation et à mon corps, l’écoutant plus et en faisant le lien direct entre ma consommation et mes réels besoins nutritifs. Je réalise que toute notre alimentation peut se trouver dans les végétaux, sans que nous ayons à tuer ou utiliser des animaux. Je carbure aux lentilles, haricots, pois chiches, noix, avocats, betteraves, alternant chaque jour, apprenant à connaitre les nombreux légumes de saisons, sans voir de carence à l’horizon.

On peut se demander pourquoi pendant tant de temps l’homme a consommé des animaux ? L’histoire nous apprend que non seulement nos ainés avaient des activités bien plus physiques que nous et qu’ils n’avaient pas accès à la connaissance disponible aujourd’hui sur la santé, les animaux et l’environnement. Je recommande donc ce mode d’alimentation à tous ceux qui ont des problèmes de santé et qui sont soucieux de laisser une planète plus saine à leurs enfants. Sachant qu’il faut rester doux avec soi-même et que la transition peut se faire petit à petit. Réduire sa consommation de viande rouge est un premier pas non négligeable si l’arrêt total semble compliqué. Pour en savoir plus sur le véganisme, PetaFrance a réalisé ce guide.

Au fil de ce site, vous trouverez des informations sur la cuisine végétarienne, privilégiée dans les écovillages, respectant l’environnement et bonne pour la santé. Avec notamment la raw food, la pratique biologique de la permaculture, ou encore les superaliments.

Vous avez des expériences à partager sur ce sujet ? Racontez la dans les commentaires !

Retrouvez un autre témoignage de carnivore devenu végétarien, ici.

Pour vous inscrire à la newsletter, cliquez ici