Que fait-on dans un écovillage ?

Dans les écovillages, les activités sont diverses : permaculture, éco-construction, recherches sur le bien-être et l’environnement...

On y recherche une vie plus en harmonie avec la nature. Les journées sont ainsi souvent rythmées par la lumière du jour. Les écovillages sont tous différents mais on prend ici l’exemple d’une journée de la communauté Krishna Village sur la côte Est de l’Australie, expérimentée en juillet 2016, en tant que visiteur bénévole.

Un rythme de vie synchronisé à la nature

On se lève avant le lever du soleil, vers 4h30, heure à laquelle notre corps serait le plus à même de sortir du sommeil, sans violence. A 5h du matin, séance de yoga d’une heure. Rien de mieux pour bien se réveiller et se sentir connecté avec chaque centimètre de son corps dès le début de la journée. Si une partie de la communauté se lève vers 3h pour faire des séances de méditation, elles ne sont pas obligatoires pour tout le monde.

Autour de 6h30, la communauté se divise en groupes de travail pour démarrer la matinée. Chaque groupe a des missions bien définies : le jardinage, le ménage, la cuisine ou encore la construction d’habitations lorsque cela est nécessaire. Le tout dans la bonne humeur. Il est possible de changer de groupe si l’une des tâches ne convient plus, toutes les décisions étant prises de façon collégiale. A 8h30, petit-déjeuner puis fin de la journée de travail de 9h30 à 12h30.

Développement personnel

L’après-midi : temps libre. Possibilité d’assister à des cours variés de 12h30 à 13h30 : philosophie, yoga, psychologie, projection de documentaire, massages, méditation, danse, savoir vivre… A 14h, rendez-vous dans la cuisine communautaire pour déguster la délicieuse « raw food » (cuisine crue), préparée par le groupe cuisine avec les légumes récoltés par le groupe jardin.

Pour la suite de l’après-midi, activités créatives pour certains (musique, couture, peinture, photographie …), sportives pour d’autres (volley, foot, vélo, yoga…) ou encore de détente : lecture, sorties dans les villes alentour, films, ballades … très agréables sachant que la plupart des écovillages sont baignés dans la nature et donc très près de forêts, lacs ou de montagnes. Si le wifi n’est pas obligatoire dans la plupart des écovillages, il est fourni dans celui-ci, uniquement dans une salle, ce qui permet de se déconnecter des ondes des appareils numériques.

Le soir, le dîner est servi vers 18h30. Autour de 19h30, la communauté se réunit souvent autour d’un feu de bois avec des guitares, chants, violons… Comme la journée démarre très tôt et qu’à partir de 18h il n’y a plus de lumière du soleil, coucher vers 21h.

Bien être

Ce rythme de vie collerait parfaitement aux besoins de notre horloge biologique. Fini la violence du réveil, le mal pour s’endormir, ou encore les problèmes de digestions liés au stress. La totalité des personnes rencontrées s’y sentent comme des poissons dans l’eau… C’est la raison pour laquelle de nombreux écovillages proposent des formules de « retraite » où plutôt que travailler quelques heures pour la communauté, on peut payer en échange d’avoir accès aux activités proposées et se détendre tout le reste de la journée pendant une semaine, un mois… ou plus !

Avez-vous déjà testé la vie en écovillage ? Partagez votre expériences dans les commentaires !

Pour vous inscrire à la newsletter, cliquez ici

photo © Tyson Harrison