La renaissance d’une communauté vegan dans le sud du Portugal

Depuis quelques années, une communauté pas comme les autres se forme en ligne. L’objectif ? Créer un écovillage vegan entièrement autonome, vivre dans des terres d’abondance en plantes, arbres et chemins fleuris. Et elle y est presque !

Après avoir choisi sa terre, dans le sud du Portugal, et s’être acquittée de quelques problèmes de management, la communauté Vegan Hills, renouvelée, a commencé à préparer son terrain.

Entre les magnifiques écoconstructions et les petits potagers, la trentaine de membres de plus de 13 nationalités s’organise pour faire de leur rêve une réalité. Sur cet énorme terrain de 100 hectares, la communauté souhaite s’agrandir. Elle est à la recherche d’une dizaine de nouveaux membres motivés pour construire leur propre espace autonome et les espaces partagés. Désormais sous la forme d’une démocratie directe, à l’instar de la Suisse, les décisions s’y prennent plus sereinement.

Une grande fête d’anniversaire

Vegan Hills fêtera son premier anniversaire en septembre 2017 et pour l’occasion, une grande fête aura lieu entre les membres. Par la suite, des portes ouvertes seront organisées pour faire découvrir le lieu. Pour parvenir à leur objectif de produire 100% de leurs besoins, il y a encore beaucoup de travail. La communauté cherche à créer un espace exemplaire qui respecte son environnement, aide ses voisins et met fin à la cruauté envers les animaux.

IMG_20160402_160037

Être vegan, pour des raisons éthiques, de santé et / ou environnementales

Si certains des membres sont vegan pour des raisons de santé, d’autres le sont pour des raisons environnementales et d’autres encore pour la question de la protection animale, un peu comme à Eotopia en France. Tout produit animal est ainsi proscrit afin de ne pas contribuer à cette exploitation, très cruelle de nos jours. En moyenne, les animaux souffrent pendant 15 minutes avant de mourir dans les abattoirs.

La priorité pour le moment est de soigner la terre, créer des zones d’eau, d’ombre afin de rendre à la terre son potentiel en suivant les principes de la permaculture. Il y a également de nombreuses ruines sur leur terrain qui pourraient être réaménagées. Dans le futur, la communauté souhaite organiser des retraites de méditation, des thérapies avec les animaux ou encore des cours pour apprendre à vivre en autonomie.

Découvrir Vegan Hills en images

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En savoir plus :