Sunseed Desert Technology, où les jeunes luttent contre la désertification en Espagne

Près d’un tiers de l’Espagne est atteint par la désertification. Ce phénomène dû au réchauffement climatique et à la mauvaise gestion des sols, sèche les terrains et les rend infertiles. Pour lutter contre cela, des solutions écologiques existent, avec la permaculture, comme le prouvent au Portugal, Tamera ou encore A Quinta. En Espagne, un groupe d’anglais s’est réuni il y a plus de 30 ans pour étudier ce problème et monter Sunseed Desert Technology.

Le projet est tenu aujourd’hui par une communauté d’une vingtaine de personnes incroyablement jeunes, de 20 à 30 ans qui pratiquent la sociocratie. Cette forme de politique organisée en plusieurs groupes et qui fonctionne sans leader.

Chacun y est responsable de ses propres projets dans différentes branches : vie durable (qui traite de l’alimentation en passant par les cosmétiques), technologie (énergie mais aussi eau), communication, permaculture, éducation, maintenance, écoconstruction 

N’importe quel volontaire peut développer son idée ici. On a une grande liberté. Cela nous aide à grandir et à gagner en responsabilité.
– Lucas, 22 ans, coordinateur des écoconstructions à Sunseed

Installés dans un écovillage appelé Los Molinos del Río Aguas à Almeria, les jeunes ont carte blanche pour gérer le lieu et créer de nouvelles technologies innovantes pour la vie dans les milieux arides. Pompe solaire pour avoir de l’eau, four solaire pour cuisiner, éoliennes et panneaux solaires pour avoir de l’énergie, différents outils qui permettent de vivre en autosuffisance presque partout dans le monde, de façon durable.

Pour respecter leur environnement, la communauté veille à n’utiliser que des produits locaux et naturels. Important car les produits chimiques ne sont bons ni pour nous, ni pour la nature dans laquelle ils sont déversés lorsqu’ils quittent notre lavabo. Certaines communautés ont pour règle de ne consommer que des cosmétiques comestibles, dans la mesure où la peau absorbe autant ce qu’on lui met dessus que ce qu’on met dans notre estomac. Il semble donc incompréhensible de se mettre des crèmes avec des produits chimiques sur le visage alors qu’on ne les mettrait pas dans notre bouche.

Une magnifique piscine naturelle leur permet de se rafraîchir pendant les chaudes heures de l’été où les températures peuvent atteindre les 45°.

A découvrir en images

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans le futur, la communauté souhaite s’agrandir, accueillir de nouveaux volontaires internationaux avec le programme Erasmus + et construire notamment un Earthship, une maison faite d’objets recyclés.

Visitez le site officiel pour en savoir plus.